Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles
Dimanche 30 novembre 7 30 /11 /Nov 08:31
Nouvelle album pour notre ami rohff.Ce dernier s' intitule le code de l' horreur prevu pour le 15 decembre 2008, la date de son anniversaire.Sans doute l' album rap francais le plus attentu de l' histoire du hip hop.
Par camir
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 24 novembre 1 24 /11 /Nov 12:32

Mc Breed: Le Michigan se souvient


Suivant, la mort de MC breed (Voir ICI), samedi, beaucoup de rappeurs de la scène régionale des villes de Detroit et de Flint dans le Michigan, ont réagis sur cette perte tragique et en voici quelques extraits choisis.

Avec Obie Trice qui déclarait:

" C'était mon renoi, c'est un triste jour pour le Hip Hop [...] Repose en paix à un des renois les plus importants dans la musique, et de Detroit et Flint..."

De son coté, Fatt Father (VOIR ICI) paie lui aussi hommage en disant:
" Breed était le seule mec que je connaissais qui avait atteint le statu d'icône sans jamais avoir un contrat en major"

Et Guilty Simpson quant à lui rappeler la vraie place de Breed dans le rap.
"Breed était un pionnier pour nous. Il a mis la musique de notre région sur la carte, il y a bien longtemps. C'est une mauvaise journée pas seulement pour Flint mais pour Detroit et Hip Hop en général. R.I.P. Il nous manquera"

Et on a aussi appris qu'avant sa mort, Mc Breed allait resigner avec son label historique, Ichiban Records, ou il avait sortit son premier album en 1991.

R.I.P Mc Breed

Source http://www.rapcypher.com/

Par camir
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 22 novembre 6 22 /11 /Nov 06:07

Le rap

Le RAP dont les initiales signifient Rock Against Polices, est reconnaissable par son phrasé syncopé, presque parlé. Il prend forme dans les quartiers de New York comme le Bronx à la fin des années 70 et fait ses premières émules aux USA, au début des années 80. Les paroles, souvent revendicatives et réalistes, sont la plupart du temps soutenues par un beat (morceau de musique) en boucle, un sample (un échantillon de plusieurs musiques) et parfois des scratches. Conçu par et pour le ghetto noir américain, le rap est avant tout une musique basée sur une constante innovation, sur un refus de toute institutionnalisation ; une musique où l’originalité est un facteur déterminant pour se faire connaître. Le rap est une musique politisée, à l’image de groupes comme PUBLIC ENNEMIE, parfois violente comme NWA (coté West Coast) ou Run-DMC (coté East Coast).
Le principe du rap est d’exploiter le tempo à nu. Le personnage central est le Dj* (Disc Jockey). Il anime les soirées avec ses disques mystérieux accompagnés du MC* (Maître de cérémonie) qui encourage les spectateurs à danser en parlant au rythme de la musique. Comme le célèbre Dj Premier, membre du groupe Gangstarr depuis 1988 et MC Hammer qui a connu son heure de gloire avec son single « U can’t touch this » en 1990. Le rap remonte à la fin des années 1960 avec l’apparition des Last Poets, un collectif de jeunes noirs militants ayant mis leur rage en rimes et en percussions afin de transmettre leurs messages révolutionnaires. Voici un extrait de « Niggers are scared of revolution » des Last Poets :
Niggers are scared of revolution But niggers shouldn't be scared of revolution Because revolution is nothing but change And all niggers do is change
Niggers tell you they're ready to be liberated But when you say 'Let's go take our liberation' Niggers reply: 'I was just playin' Niggers are playing with revolution and losing Niggers are scared of revolution
Les principales influences musicales sont bien évidemment la soul, la funk et le rhythm’n’blues qui rythmaient les parties de chaque quartier ; mais aussi le jazz pour son sens de l’improvisation et sa remise en cause des schémas mélodiques classiques. Tous les premiers DJ ont débuté en enregistrant sur des vinyles de James Brown.
Le rap devient alors un moyen pour le rappeur au micro de prêcher sa parole en face d’inconnus et de tenter de les convaincre, quel que soit le message. Les idées sont dès lors courtes, ce sont des flashs sonores et des significations qui fusent, des chocs répétés de mots courts ou longs à la phonétique proche destinés à frapper l’auditeur.

renseigner par wikipedia

 

 

r&B

Histoire

 

C'est Teddy Riley, le créateur du new jack swing qui a officiellement annoncé la mort du courant précité en 1994 coïncidant avec la naissance du hip-hop-soul (avec Mary J. Blige, the Queen of Hip-Hop/Soul produite à l'époque par Puff Daddy), aussi appelé heavy R&B et aujourd'hui tout simplement R&B ou Contemporary R&B (le terme R&B étant synonyme de musique populaire afro-américaine aux É.-U.) ou Rap/R&B.

Le R'n'B est un style musical créé avant tout pour faire danser, même si on y trouve aussi beaucoup de ballades .

Le R'n'B a été précédé par le New jack swing et encore avant, par l'Urban dans les années 1980, ce dernier terme étant aussi encore utilisé aux États-Unis pour désigner ce genre musical.

Le R'n'B ne fait pourtant pas partie du mouvement hip-hop, les rappeurs invitent souvent des chanteuses pour interpréter leurs refrains dans leurs morceaux, et celles-ci se sont lancées en solo (un bel exemple est celui d'Ashanti), c'est pourquoi il y a plus de chanteuses que de chanteurs dans le rnb. Beaucoup de chanteuses sont influencées par le mouvement Girl Power (Mary J. Blige, Beyoncé, etc.). La manière de chanter RnB est directement issue de la soul et du gospel.

Au départ donc, les musiques ressemblaient aux morceaux de rap (mais avec des couplets mélodiques et non plus du rap), puis peu à peu, le rnb a inventé son propre style, et par la suite le rap a utilisé des musiques de style rnb (Ja Rule par exemple). Il est difficile de cataloguer certains artistes rap ou RnB (Black Eyed Peas, Eve, Lauryn Hill).

De nos jours, c'est la chanteuse Beyoncé qui domine le monde du R'n'B, elle en est même surnommée "The Queen of R&B"...

En France

Rencontrant d'abord un succès auprès des DJ et un public de connaisseurs (Aaliyah : Back And Forth, Brandy : I Wanna Be Down, Zhané : Groove Thang...), les premiers succès RnB arrivent en France dans la première moitié des années 1990 avec notamment Boyz II Men : I'll Make Love To You, Shanice : I Love Your Smile, et même les Françaises de Native : Si la vie demande ça, puis de nouveau en 1996 et 1997 (R. Kelly : I Believe I Can Fly, Blackstreet : No Diggity, En Vogue : Don't Let Go (Love), Usher : U Make Me Wanna, Shola Ama : You're the one I love).

Puis les premiers succès commerciaux sont arrivés et le R&B a été de plus en plus diffusé à la radio (En France, la radio Fun Radio appelait cette musique le groove) : Usher: You Make Me Wanna (1997), Brandy & Monica : The Boy Is Mine, Faith Evans : Love Like This, Des'ree : Life en 1998, et en 1999 : Destiny's Child : Bills, Bills, Bills, TLC : No Scrubs.

Le RnB a alors véritablement explosé et les Français se sont également lancés dans l'aventure (déjà Tribal Jam avaient chanté de la new jack en français !)

Les vidéo-clips comportent souvent des chorégraphies hip-hop.

Un nouveau style de RnB : la pop RnB ou pop urbaine

Puis des chanteuses ont développé un nouveau style pop à base de RnB : Jennifer Lopez : If you had my love, Christina Aguilera : Genie In A Bottle. (NB : Même Britney Spears fera appel plus tard aux producteurs renommés, les Neptunes, sur son I'm A Slave 4 U pour avoir un son plus RnB et casser son image de fille sage, avec tout ce que cela implique car le RnB rime souvent avec clips sexy). Toute une vague d'artistes pop influencées par le RnB suivra, avec des artistes telles que Mariah Carey, Pink, Gwen Stefani, Nelly Furtado, Natasha Bedingfield, Fergie, Beyonce, Rihanna...On peut aussi inclure Madonna à cette liste, notamment avec son album Hard Candy mélangeant pop, RnB, dance et hip-hop.

renseigner par wikipedia

  PaperBlog

Par camir
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus